Article

Comment rassurer les employés réticents face à votre projet d’IA?

Date de la publication

Certains employés voient l’arrivée de l’intelligence artificielle dans votre PME comme une menace? Voici comment les accompagner dans ce projet technologique.

En tant que leader TI, vous mesurez le potentiel de l’intelligence artificielle pour l’avenir de votre PME. Sans elle, impossible de prendre le virage de la 4e révolution industrielle. Mais l’impératif d’intégrer l’IA se confronte parfois à des craintes en interne, qui peuvent freiner votre projet.

Pourquoi l’IA effraye-t-elle les travailleurs?

Plus du quart des Canadiens auraient peur de perdre leur emploi avec la progression de l’intelligence artificielle. Cette peur s’explique entre autres par les prévisions alarmantes qui font la manchette. Selon celle du Brookfield Institute de l’Université Ryerson à Toronto (2017), l’automatisation menacerait 42 % de la main-d’œuvre canadienne d’ici 20 ans.

Premiers secteurs touchés : le transport, la logistique, les emplois administratifs et la production. À terme, l’IA devrait s’étendre aux emplois liés aux services, à la vente et à la construction. Pas de distinction entre cols blancs et cols bleus donc, mais des répercussions plus fortes pour les postes « de première ligne », moins qualifiés.

D’autres études sont plus nuancées, voire contredisent les prophéties pessimistes. L’IA pourrait même créer des millions d’emplois. Alors, que penser de ce débat de chiffres ? Que le train est en marche accélérée, et qu’à défaut de détruire massivement des postes, l’IA va modifier la nature profonde du travail. Et que nous serons tous concernés. C’est l’idée d’une adaptation nécessaire qu’il faut partager avec les équipes de votre organisation.

Expliquez les avantages de votre projet d’IA

« Moi, en tant qu’opérateur de machine, qu’est-ce que j’y gagne? ». Cette question, vous devrez y répondre aux employés impactés par votre projet d’IA. Un effort de sensibilisation crucial pour obtenir leur collaboration.

Les avantages de l’IA pour le travailleur sont moins connus, mais bien réels. En laissant à la machine les tâches répétitives et/ou pénibles, l’employé peut se concentrer sur des tâches plus valorisantes. L’IA favorise également l’amélioration des flux de travail et des processus, ce qui le rend aussi plus performant dans son poste.

Dans les centres d’appels assistés par l’IA, par exemple, les chatbots traitent aujourd’hui beaucoup d’appels de premier niveau (comme une simple demande d’informations). Les agents de relation client se positionnent désormais sur les appels qui nécessitent la résolution de problèmes complexes ou une gestion émotionnelle du client. Ces employés trouveront leur travail d’autant plus agréable que les clients tirent des avantages des outils d’IA (comme la rapidité de réponse) et que l’outil évolue en s’adaptant aux difficultés de leurs tâches.

Finalement, l’IA rend le travail… plus humain! Elle réoriente les emplois sur des compétences qui ne sont pas automatisables comme le jugement critique, les décisions éthiques ou encore la dimension créative. Quelle que soit la tâche remplacée par l’IA, c’est le message à faire passer aux employés.

Accompagnez la réorganisation du travail

Si l’intelligence artificielle facilite la vie des employés, elle implique aussi une réorganisation du travail dans votre PME. Le volet technologique vous amènera à participer à ce chantier en tant que leader TI, en collaboration avec les ressources humaines.

Comment réinventer les postes en fonction de cette relation homme/machine? Comment adapter ou rehausser les compétences des employés pour que cette collaboration fonctionne?

La sensibilisation des employés à de nouveaux outils, méthodes et processus est au cœur de ces questions. Elles soulignent également l’importance de la formation continue. Si l’essor de l’IA évoque souvent la pénurie de talents en TI, il aura aussi un impact majeur sur les compétences recherchées au sein de la main-d’œuvre dans sa globalité. On estime que le tiers des habiletés essentielles aujourd’hui ne le seront plus dans le monde du travail façonné par l’IA. Et le contenu des nouveaux postes, nous ne l’imaginons pas encore.

Une chose est sûre : comme vous, les employés de votre PME ont tout à gagner à miser sur leur savoir-être, et non sur leurs connaissances techniques. Dans les emplois repensés par l’IA, les habiletés relationnelles et émotionnelles, les talents créatifs, la flexibilité cognitive, le jugement critique ou la capacité à apprendre feront toute la différence. Des qualités humaines qu’un robot ne peut nous enlever!

Comme pour toute technologie de rupture, il dépend de votre organisation de tirer le meilleur parti de l’IA, sans négliger les aspects humains et éthiques. Vos employés seront d’autant plus enthousiastes s’ils se sentent gagnants dans cette transition aussi technologique que stratégique pour votre entreprise.

Chez R2i, nous accompagnons les PME comme la vôtre à adopter l’intelligence artificielle à travers une série d’ateliers animés par nos experts. L’objectif? Rassembler tous les départements d’affaires autour d’une même table pour démarrer ensemble un projet d’IA, et assurer la transition nécessaire pour sa réussite. Pour plus d’informations, contactez-nous.

Partagez sur vos réseaux